Vapo-fumeurs : une étude confirme la nécessité d’être vapoteur exclusif

Une étude américaine s’est penchée sur des profils de consommation et leur incidence sur l’exposition aux molécules toxiques du tabac.
Vapo-fumeurs : une étude confirme la nécessité d’être vapoteur exclusif

Une étude américaine portant sur plus de 790 vapo-fumeurs s’est penché sur leur profil de consommation et son incidence sur l’exposition aux molécules toxiques du tabac (nitrosamines, acrylamide, hydrocarbures aromatiques, métaux lourds, …) ainsi que sur les marqueurs biologiques de la consommation de nicotine. Il ressort tout d’abord que les vapo-fumeurs sont avant tout des fumeurs. Ils sont en effet 70% à n’utiliser la e-cigarette que par intermittence (c’est-à-dire pas quotidiennement).

A l’opposé, 7% des vapo-fumeurs favorisent le vapotage et ne fument que par intermittence (c’est-à-dire pas tous les jours). Les autres sont des vapo-fumeurs quotidiens ou occasionnels. Sans surprise, les vapo-fumeurs qui fument chaque jour présentent l’exposition la plus importante aux toxiques du tabac et dans leur cas, la e-cigarette n’a quasiment pas d’effet. En revanche, les vapo-fumeurs les moins exposés et présentant les biomarqueurs de la prise de nicotine les moins élevés, sont ceux qui ne fument pas quotidiennement. L’étude confirme donc la nécessité pour les vapo-fumeurs d’abandonner la cigarette tabac.

Exposure to Nicotine and Toxicants Among Dual Users of Tobacco Cigarettes and E-Cigarettes: Population Assessment of Tobacco and Health (PATH) Study, 2013–2014. Danielle M. Smith & coll. Nicotine & Tobacco Research, 2021, 1–8 doi:10.1093/ntr/ntaa252

© Crédit photo : Tim Mossholder

Précédent
Suivant

Aucun produit

A determiner Envoi
0,00 € Total

Acheter