Une étude met en évidence les composés volatils générés par l’IQOS

Analyse de l'IQOS développée par le numéro mondial du tabac Philipp Morris.
Une étude met en évidence les composés volatils générés par l’IQOS

L'IQOS est une cigarette développée par le numéro 1 mondial du tabac Philipp Morris International (PMI). L’IQOS est aujourd’hui distribuée dans 52 pays. Ce dispositif repose sur une technologie dite de tabac chauffé mettant en œuvre un lit feuilleté de tabac compacté en présence de cellulose, de gomme guar, de glycérine et d’eau. Lors de son utilisation, la température monte rapidement à 300°C et délivre un aérosol enrichi en nicotine.

On note que l’aérosol ne contient pas de propylène glycol, ce dernier étant connu pour se décomposer à 300°C en aldéhydes irritants et toxiques tels que l’acétaldéhyde. Afin d’évaluer le potentiel toxique de l’IQOS, les chercheurs ont analysé les composés volatils présents dans l’aérosol. Il ressort que 62 substances sont retrouvées présentes parmi lesquelles le diacétyle, l’acétylpropionyl, l’hydroxymethylfurfural, et le diéthylhexyl phtalate, ce dernier étant un plastifiant connu. Les auteurs rappellent que ces derniers composés sont reconnus comme toxiques et cancérigènes.

Cette étude met en évidence la nécessité de bien évaluer et qualifier les dispositifs de type tabac chauffé et commercialisés comme produits du tabac à risque réduit.

Identification of volatile constituents released from IQOS heat-not-burn tobacco HeatSticks using a direct sampling method. Charlotte N E Tompkins & coll. Lire l'article January 15, 2020

Précédent
Suivant

Aucun produit

A determiner Envoi
0,00 € Total

Acheter